Tvni & Le "Systeme Vetiver"

Soutenir les populations face au changements climatiques

The Vetiver Network International (TVNI) est une ONG internationale fondĂ©e il y a 25 ans  et prĂ©sente dans plus de 100 pays. Son rĂ´le est de promouvoir le « Système VĂ©tiver », c’est Ă  dire la plantation du vĂ©tiver en vu de protĂ©ger les sols, nettoyer les eaux et terres des polluants, et permettre aux populations d’enrichir leur agriculture par la conservation de l’humiditĂ© et le paillage.

Le rĂ©seau de bĂ©nĂ©voles de TVNI s’adresse aux populations des rĂ©gions tropicales et subtropicales. Il rassemble des reprĂ©sentants de gouvernements, d’instituts de recherche, d’agences de dĂ©veloppement international, d’ONG, du secteur privĂ© et de communautĂ©s.

TVNI offre aux populations locales des solutions pour préserver leur environnement des fluctuations climatiques et des changements à venir :

  • Les pluies abondantes, coulĂ©es de boues, moussons et montĂ©es des eaux peuvent ĂŞtre canalisĂ©es grâce aux plantations de vĂ©tiver.
  • Les terres trop arides par cause de chaleur trop importante peuvent Ă  nouveau devenir cultivable grâce Ă  l’humiditĂ© retenue et Ă  la fertilisation des sols.

TVNI informe et forme Ă©galement sur les bienfaits du vĂ©tiver dans le sol. Il purifie les terres et assainit l’eau. Les cultures sont plus saines Ă  la consommation pour les humains et le bĂ©tail. Les populations sont alors en meilleure santĂ©, durablement. Elles apprennent Ă©galement Ă  crĂ©er leur propre Système VĂ©tiver en lien avec leur environnement.

Le vétiver est une huile essentielle très répandue dans la parfumerie.
Son odeur est celle d’une herbe chaude terreuse avec un aspect bois fumĂ©.
L’huile provient essentiellement des cultures de l’Ă®le de Java, HaĂŻti ou La RĂ©union pour la variĂ©tĂ© Bourbon.

Mais le vĂ©tiver ne sert pas qu’en parfumerie, bien au contraire.

C’est une plante essentielle dans les pays de l’hĂ©misphère sud, tant au niveau de l’agriculture, que de la vie locale et de l’artisanat. Et voilĂ  ce qui rend cette plante magique…

Ultra rĂ©sistante aux maladies, aux tempĂ©ratures extrĂŞmes et d’un coĂ»t relativement faible, le vĂ©tiver est facilement accessible aux populations les plus pauvres. StĂ©rile, la plante ne produit pas de graines en fleurissant. Elle n’est donc pas invasive et sa culture se maĂ®trise facilement.

Ses racines très fines n’abĂ®ment pas le sol dans lequel elles poussent. Elles retiennent la terre et l’humiditĂ© grâce Ă  leur rĂ©seau qui s’Ă©tends sur plusieurs mètres de profondeur, faisant du VĂ©tiver une plante idĂ©ale contre l’Ă©rosion des sols, la protection des digues et des routes et pour la crĂ©ation de barrières naturelles.

Ses racines captent les mĂ©taux lourds, nitrates, phosphates, pesticides et tout un tas de polluant : elles dĂ©barrassent durablement l’eau et les terres environnantes de leurs impuretĂ©s. Les populations peuvent cultiver dans des terres plus saines et boire des eaux moins polluĂ©es.

Les feuilles du vétiver pouvent atteindre 3m de haut. Elles sont utilisées pour réaliser les toits des maisons et comme nourriture pour le bétail. Elles servent également à protéger les cultures du soleil et fertilisent les sols quand elles sont utilisées comme paillage.

Dans l’artisanat, le vĂ©tiver est exploitĂ© de la racine Ă  la feuille pour confectionner des chapeaux, sacs ou des tapis.

Enfin le vĂ©tiver est utilisĂ© dans le domaine mĂ©dical pour ses propriĂ©tĂ©s anti-inflammatoire, sa capacitĂ© Ă  favoriser la circulation, stimuler le système immunitaire et bien d’autres 

VĂ©tiver prĂŞt Ă  planter
Quelques temps après
Contre l'érosion, 2 mois après plantation
"Nurserie" des plants de vétiver qui vont être divisés ensuite

Fleur de Point s'engage au côté de TVNI

Pour chaque bouteille de parfum Fleur de Point achetĂ©e, 1€ est reversĂ© Ă  l’ONG The Vetiver Network International.

Pourquoi j’ai choisit de soutenir The Vetiver Network International
En crĂ©ant la marque Fleur de Point, je voulais faire plus que lancer le concept et les parfums. Je voulais que la vente des parfums Fleur de Point ait du sens. Tout naturellement j’ai rĂ©flĂ©chi Ă  aider une association. Oui, mais laquelle ? Il y a beaucoup d’associations qui mĂ©ritent d’obtenir des dons afin de dĂ©velopper leurs actions. C’est alors que j’ai rĂ©flĂ©chi Ă  une association qui pouvait avoir un lien avec le monde de la parfumerie et je me suis intĂ©ressĂ©e aux usages du vĂ©tiver en dehors de la parfumerie. J’ai dĂ©couvert le vĂ©tiver tel qu’il est dans la nature, une plante incroyable qui apportent des solutions Ă  de nombreux problèmes. Quand j’ai vu tout ce que l’on pouvait faire avec cette herbe que j’affectionne particulièrement pour son odeur, j’ai su que c’Ă©tait lĂ  une chance pour moi d’aider Ă  mon Ă©chelle et aussi de remercie en quelque sorte les producteurs de vĂ©tiver qui offrent cette huile essentielle indispensable Ă  mon nez.

A quoi sert l’argent reversĂ©
Chaque don constitue un fond qui est utilisĂ© pour financer les formations auprès des populations afin qu’elles deviennent autonomne et puissent se servir du Système VĂ©tiver et l’enseigner Ă  leur tour. Pour ce premier partenariat, les dons aideront Ă  financer les frais de Robinson Vanoh qui coordonne le Système VĂ©tiver entre les populations et les organisations locales des Fidji dans les ĂŽles Salomon afin de les prĂ©parer Ă  la montĂ©e des eaux et aux changements climatiques.

Chacun est aussi libre d’agir Ă  son Ă©chelle de façon autonomne en se documentant sur le Système VĂ©tiver et en mettant en place des actions (oui tout le monde peut le faire 🙂 ) grâce aux sites :
http://www.vetiver.org/
http://thevetiverinstitute.com/

Et bien sûr il est possible de discuter sur le groupe Facebook de TVNI : https://www.facebook.com/groups/vetivernetwork/

Exemple d'un jardin associé à une haie de vétiver dans les îles Salomon
Paul Oana et Robinson Vanoh, directeur adjoint pour le pacifique sud

Interview de Robinson Vanoh

Coordinateur du Système Vétiver entre les populations et les organisations locales des Fidji dans les Îles Salomon

Quels sont les buts et objectifs de l’ONG  TVNI dans le pacifique sud ?
Nous souhaitons voir les communautés des îles du Pacifique préparées aux défis environnementaux, économiques et sociaux face au changement climatiques par un développement durable et une auto-suffisance.

Nous nous sommes fixĂ© comme mission de faciliter l’engagement et donner du sens auprès des communautĂ©s concernĂ©es et des insitutions locales pour leur donner envie de devenir actifs, indĂ©pendants et soudĂ©s afin de construire une communautĂ© plus forte grâce au Système VĂ©tiver.

Pour cela nous fournissons l’expertise technique et soutenons les communautĂ©s rurales et urbaines dans le but de dĂ©velopper des programmes qui renforceront leur capacitĂ© Ă  respecter leurs besoins et leurs dĂ©fis liĂ©s aux changements climatiques et Ă  la croissance dĂ©mographique. C’est possible en mettant en place des actions volontaires communautaires durables et en utilisant des biotechnologie Ă  bas coĂ»t basĂ© sur le vĂ©tiver et les nombreuses applications du Système VĂ©tiver (SV).

Quelles difficultés rencontrez-vous ?
Toutes les petites Ă®les des archipel du Pacifique Sud font fasse Ă  une possible catastrophe future en raison des changements climatiques et de phĂ©nomène mĂ©tĂ©orologique extrĂŞme. De plus, les populations s’agrandissent, s’appauvrissent et se marginalisent, dans un contexte social ou les besoins vitaux et services se trouvent limitĂ©s et ou le gouverment ne peut faire face. Ce qui conduit Ă  des problèmes de nutrition et de santĂ©. Les ressources naturelles s’appauvrissent tant au niveau du sol, que des forĂŞts ou mĂŞme de l’eau douce dans les Ă®les. Une partie de la solution est d’introduire des solutions Ă  bas coĂ»ts et relativement simples pour aider les populations Ă  agir d’elles-mĂŞmes aussi en campagne qu’en ville. Et une de ces solutions est l’utilisation de la Technologie du Système VĂ©tiver – Solutions Vertes Environnemental et ProuvĂ©es

 Où en est la mission ?
Grâce au soutient financier de TVNI, qui a pu fournir l’assistance technique au sein de ces nations insulaires. Le Direction Adjoint du Pacifique Sud (Mr. Robinson Vanoh), a dĂ©marrĂ© une mission d’assistance technique entre les Iles Salomons et les Iles Fidji, afin d’identifier un moyen de promouvoir et de diffuser rapidement le Système VĂ©tiver afin que les communautĂ©s puissent d’adapter rapidement Ă  leurs besoins.

TVNI a désigné un acteur local des Iles Salomon : Pacific Engage, afin de mettre en oeuvre le projet. Les utilisateurs poteltiels au sein des autorités municipales et gouvernementales ont été identifiés afin de tester et de mener à bien les actions. Les projets seront mis en place quand les fonds nécessaires seront débloqués.
Pacific Engage a la volontĂ© d’initier une petite communautĂ© en se basant sur les projets pilotes.

Notre mission dans le Pacifique Sud de fournir l’expertise technique liĂ© au Système VĂ©tiver est bien percue et reçue par les institutions des Iles Salomons, Fidji et des Atolls Tuvalo. D’autres nations insulaire ont Ă©galement montrĂ© de l’intĂ©rĂŞt dans le Système VĂ©tiver, notamment le Tonga, le Kiribati et le Vanuatu.

Dans le cadre de cette initiative, nous travaillons sur une offre de financement pour le projet « Erosion des Sols et RĂ©duction de la QualitĂ© de l’Eau » dans les Iles Salomons. Ce projet sera un projet pilote dans les villes de Honiara et Gizo afin d’aborder les problèmes en construisant une communautĂ©e impliquĂ© et forte.

Le changement climatique est réel et certaines de nos nations insulaires, en particulier les plus petites, sont sur le point de disparaitre sous le niveau de la mer. Grâce à votre geste vous pouvez sauver des îles, mais aussi des populations. Aidez nous à sauver les Iles du Pacifique Sud.

Photo de couverture disponible sous licence CC BY 2.0. Credit: AusAID (voir l’original).