Escale Dangereuse

L’air pesait lourd près du comptoir,
L’odeur suave de la fumée des cigares
Imprégnait les douces étoffes exotiques,
Ramenées de lointaines contrées oniriques.

Rêvassant un verre de rhum à la main,
Elle regardait distraitement les marins
Euphoriques de leur retour sur terre,
Laissant derrière eux la solitude de la mer.

Il croisa son regard et l’invita à danser,
Soulevant les tissus de sa robe froissée
Elle s’approcha et caressa sa barbe piquante,
D’où s’échappait une odeur de fleurs enivrantes.

Et plus l’alcool grisait les corps,
Plus le marin exhibait ses parures d’or
Tintantes comme des clochettes d’espoir,
Pour celle qui ne travaille que le soir.

Payant d’une pièce d’or la dernière danse,
Il l’emmena dans une nuit chaude et intense.
Assoupi par les effets du rhum et des fumées,
Le marin se laissa profondément sombrer.

L’or brillait à la lueur des bougies,
La lame accrochée à la ceinture aussi.
Son regard se glaça le temps d’un baiser,
Il était l’heure pour elle de le quitter.

Pourquoi

J’ai voulu créer un parfum tel un bouquet de senteurs enivrantes, imprégnant la longue chevelure d’une danseuse gitane envoûtante.
Odeurs de tabac et d’épices fleuries, virevoltent au rythme de la danse, puis se réchauffent tout au long de la nuit pour prolonger l’escale vers un autre port.

Notes

Noix de Muscade, Gingembre, Oliban, Ciste, Gaïac, Tabac, Baume du Pérou

Si escale dangereuse était un son…